• Slide1
  • Slide2
  • Slide3
  • Slide4

Communiqués de presse

Pompes-TSURUMI-Metro-Rennes

L’expertise TSURUMI au service du plus grand chantier TP de France

Le chantier de la deuxième ligne de métro de Rennes est actuellement le plus gros chantier de travaux publics en France pour une collectivité territoriale. Les études et travaux de réalisation de la ligne b sont cofinancées par l’Union européenne, l’Etat, la région Bretagne et le département d’Ille et Vilaine. Le projet de ligne B du métro répond à la dynamique urbaine de l’agglomération qui est l’une des plus fortes de France. Fin 2019, la seconde ligne de métro automatique de Rennes métropole reliera le Sud-Ouest et le Nord-Est de la métropole et desservira 15 stations.

Un chantier d’une ampleur exceptionnelle

Le chantier de la ligne B du métro de Rennes Métropole a commencé depuis septembre 2014. Longue de 14 kilomètres, la ligne du métro se compose d’un tunnel de 8 kilomètres, de 9,10 mètres de diamètre extérieur (creusé par le tunnelier « Elaine » dans les schistes avec une couverture de 9 à 25 mètres), de galeries couvertes et de nombreux ouvrages secondaires comme des puits de ventilation et de secours.

Le partenaire local de CE2A-TSURUMI France a fait appel aux pompes TSURUMI pour répondre aux exigences de pompage sur les différents sites. Les pompes doivent être robustes, et performantes afin de permettre aux différents intervenants TP d’avancer dans le respect des délais. Elles doivent aussi pouvoir se déclencher automatiquement lors de la montée des nappes d’eau.

Les pompes TSURUMI mobilisées sur le chantier du métro de Rennes

  • Les pompes monophasées TSURUMI LB480 et HS3-75 : légères et donc facilement manipulables et transportables, elles permettent de relever des eaux chargées en sable et terre.
  • La pompe monophasée TSURUMI NK3-22 : cette pompe permet de remonter des effluents chargés en sable et en terre à plus de 20 mètres de hauteur et jusqu’à 50 m3/h.
  • La pompe triphasée TSURUMI KTZ35.5 : fabriquée en fonte, elle est adaptée au relevage d’eaux chargées en sable et en terre dans des applications de rabattement de nappe.
  • Les pompes triphasées TSURUMI KTZE 23.7 et KTZE 43.7 : ce sont des pompes également en fonte, très robustes et autonomes car elles sont équipées d’une électrode qui détecte le niveau d’eau leur permettant de fonctionner sans une surveillance constante. 

Une première étape pour un démarrage prometteur

La construction de la nouvelle ligne de métro à Rennes va nécessiter l’utilisation d’une très grande quantité de béton. Pour répondre à ce besoin conséquent, certains fournisseurs de béton prêt à l’emploi proposent désormais à leurs clients une alternative plus économique que la méthode traditionnelle qui consiste à livrer du béton en provenance des centrales BPE locales. Cette solution consiste à installer des centrales à béton de chantier ou mobiles directement sur les sites, quand les prévisions de fabrication de béton dépassent

30 000 m3 par an. Elles sont ainsi louées durant toute la durée de la construction, la prestation comprenant généralement toute la logistique usuelle relative une centrale à béton.

La société HOLCIM a ainsi installé en début d’année une centrale sur le chantier du métro de Rennes. Le bétonnier suisse a fait appel une nouvelle fois à la société CE2A-TSURUMI France pour fournir des pompes d’alimentation et de recyclage des eaux de la centrale à béton.

Au total, 8 pompes de chantier TSURUMI série KTZ ont été installées sur le chantier pour participer quotidiennement à la fabrication du béton, indispensable à la réalisation des travaux.

Cette mise en place réussie de pompes TSURUMI sur ce projet d’envergure représente une très belle opportunité pour CE2A-TSURUMI France concernant ce chantier qui doit durer 4 ans. À ce jour, seulement 600 mètres de tunnels ont été creusés sur les 8 kilomètres prévus.